Comprendre l’endoctrinement

endoctrinement

 

COMPRENDRE L’ENDOCTRINEMENT

 

L’endoctrinement fait partie de notre nature.

Rien de mieux que l’endoctrinement pour mater les idées reçues par lesquelles on nous fait croire qu’il faut lutter contre l’endoctrinement.

Comme l’a souligné un grand homme qu’était Ahmed Deedat (Allah y rahma) nous, musulmans, avons une religion d’endoctrinement que Dieu nous fait répéter sans cesse, à chaque prière, chaque année etc. De plus, Il a fait descendre un Livre dans lequel des versets se répètent sans cesse car Il connaît la nature de l’homme.

En effet, l’homme est de nature à oublier. 

Pour illustrer cela, l’homme est comparable à une bouteille vide qui doit être remplie soit par de l’eau pure, soit par de l’eau sale et malodorante mais remplie quoi qu’il arrive.

L’ennemi veut nous faire croire, via les médias, les journaux ainsi que le système scolaire que l’endoctrinement n’est pas bon alors que lui-même utilise, continuellement, cette arme contre nous car il connait notre nature.

Il sait que pour nous maintenir sous sa domination, il faut nous endoctriner constamment.

Du coup, pour que notre bouteille soit toujours pleine de saletés, il va, de toutes les manières possibles, nous faire croire que l’endoctrinement ne fait pas partie de la bonne nature de l’homme alors que, quoi que nous fassions, nous sommes obligés de remplir cette bouteille et donc de nous endoctriner pour maintenir soit l’équilibre soit l’abondance de la chose par laquelle nous sommes endoctrinés.

Soyons des hommes conscients et choisissons notre propre endoctrinement.

N’ayez plus peur de ce mot car il fait partie intégrante de votre nature. Dieu nous a créés comme une poterie, laquelle était vide avant qu’Il y insuffle son esprit. Donc soyez les partisans des sept versets que l’on répète.

Prenez conscience de votre endoctrinement pour ne plus jamais vous faire endoctriner.

Je traiterai aussi inch’Allah de certains mots que le monde de l’illusion a détourné dans le but de nous faire croire qu’ils sont un mal. Si vous prenez conscience de cette tromperie, vous comprendrez alors pourquoi il a voulu que vous donniez une connotation péjorative à ces mots-là. Nous pousser à combattre intérieurement notre propre nature permet aussi de mieux nous dominer.

J’ai donné l’exemple d’ «endoctrinement », suivra aussi celui de « soumis » car beaucoup ont peur de ce mot et préfèrent montrer à quel point ils sont libres. En effet, un homme soumis connaît sa soumission. Alors que l’homme libre est, malheureusement, dans l’attente du manipulateur ou du trompeur pour qu’il lui choisisse sa soumission pendant que l’ignorant se croira libre.

Quelle belle erreur qu’on offre aux manipulateurs et au Dajjal quand on ne veut pas prendre conscience de notre propre nature qui est, entre autre, l’endoctrinement constant et la soumission. Faisons de ces mots, lorsque nous les entendons de la bouche de l’ennemi (le manipulateur, satan, etc), une force plutôt qu’un complexe. Si vous assumez cela avec conscience, très peu de personnes auront de l’emprise sur vous…

 

 

Mon article s’inscrit das la catégorie « Comprendre la nature de l’homme » qui vise à lutter contre la manipulation. Bien que je traite des mots, je ne suis pas spécialisé dans les maux. Pour comprendre un peu plus cette science, je renvoie à mon confrère de la Plateforme des pensées Maurice Ibrahim  en cliquant sur ce lien : 

Pour comprendre la manipulation médiatique moderne, je vous conseille de vous approcher du merveilleux travail de ma consoeur de la Plateforme des pensées CosmoCath en cliquant sur ce lien :  

 

Que la paix soit avec vous !

Les chroniques de Miloud.

3 commentaires sur « Comprendre l’endoctrinement »

  • Subhan’ Allah ;
    regardez ça si on est raccord !
    Miloud t’as regarder l’article que je préparais ? impossible il est pas encore publier ,
    regarde l’intro du pdf que je partage ;
    Sur Marc-Aurèle;

    Si Marc-Aurèle *, comme l’écrivit Hippolyte Taine **,
    « est l’âme la plus noble qui ait vécu», n’est-il pas nécessaire,
    pour bien connaître cette âme, de connaître aussi
    la vie qu’elle dut mener? Marc-Aurèle, en effet, ne se
    contenta pas d’être l’adepte inactif d’un système philosophique
    connu . La rare noblesse de cette conscience
    d’élite est moins faite de la grandeur relative de la doctrine
    à laquelle il voulut se soumettre, que de la façon
    dont il entendit vivre selon les préceptes de cette philosophie.
    Pourrait-on, dès lors, apprécier à sa juste
    valeur la doctrine de vie qu’il nous légua dans ses
    Pensées écrites « pour lui-même », si l’on ignorait le
    vivant commentaire qu’il ne cessa d’en faire tout au
    cours des phases de sa rude existence, et saurait-on
    comprendre l’exemple de sa vie et en tirer profit, si
    l’on ne savait point quels principes en fondèrent l’enchaînement
    parfait, l’admirable tenue?
    Une vie de Marc-Aurèle, si sommaire soit-elle, reste
    donc l’introduction la meilleure à la compréhension de
    ce journal intime que sont ses Pensées ***,de ce livre

    * Sur Marc-Aurèle, cf . E . RENAN, Marc-Aurèle ; G . LOISEL,
    La Vie de Marc-Aurèle, philosophe et empereur ; C. MARTHA, Les
    Moralistes sous l’Empire romain, Etudes morales sur l’antiquité ; A. PUECH, Préface à la traduction des Pensées, par A. Trannoy ;
    VON RHODEN, dans Pauly-Wissova, I, 2e partie, colonnes 2279-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *