En finir avec le sunnisme et le chiisme une bonne fois pour toute !

 

Pour commencer, cet article n’a pas pour but de polémiquer. Dans l’absolu, je ne me sens ni chiite ni sunnite, n’en déplaise à certains. Je me définirais comme musulman, soumis à Dieu ou essayant de se soumettre à Lui. Ce sera à Lui seul de décréter quel sera mon statut.

Ce qui est sûr, c’est que je me tiendrai devant Dieu et que je rejetterai avec force mon appartenance au sunnisme et au chiisme.

Pas pour leur définition car leur définition en soi est belle. Le sunnisme comprend ceux qui suivent la conduite du Prophète Mohammed (sallalahu ‘alayhi wa sallam) en se référant au Coran et aux hadiths. Et le chiisme comprend les partisans du prophète Mohammed (sallalahu ‘alayhi wa sallam) et de sa famille, communément appelés Ahl al-Bayt.

Tout musulman sincère peut se retrouver dans les deux définitions. Ce n’est pas la définition que je mets en cause, c’est ce que les hommes essayent de créer à partir du vrai pour faire du faux et de la division dans le but d’éloigner les gens du but premier qui nous a été donné : qui est d’être unis dans la soumission à Dieu (musulman).

Comme dirait mon partenaire et confrère Maurice Ibrahim dont les cours risquent d’être très intéressants, certains utilisent les mots pour fabriquer des maux. Et comme le dirait notre sheikh Ahmed Deedat (Allah y rahma), certaines personnes aiment donner à des mots une connotation tribale, sectaire et humaine à ce qui peut être spirituel et divin. Comme ce fut le cas pour la connotation du mot « père » qui était belle au début et qui a été réduite à un acte animal signifiant engendrer (un fils unique).

Méfiez-vous des mots qui font des maux !

 

Pour rentrer dans le vif du sujet, et là il va falloir être ouvert d’esprit sinon ça ne sert à rien de continuer ces quelques lignes.

 

Même si nous imaginons, bien que pour moi cela n’ait aucune importance, qu’Abu Bakr, Umar (ra) et les Califes bien-guidés aient fait une erreur, en allant même encore plus loin, qu’ils aient fait une faute grave et que l’Imamat revenait effectivement à la famille du Prophète (sallalahu ‘alayhi wa sallam), n’est-il pas stupide pour nous, gens de notre époque, de nous disputer sur un sujet qui a plus de 1400 ans ?

Car en fin de compte, dans cette époque de troubles, que l’on soit sunnite ou chiite, nous attendons tous de nous retrouver derrière un Imamat qui est l’Imam Mahdi.

Quoi qu’il en soit, dans un futur proche, nous serons tous obligés de suivre l’Imamat. Alors pourquoi regarder ce qui nous a divisés dans le passé au lieu de regarder ce qui va nous unir dans le futur, si nous sommes de véritables croyants ?

Malheur à ceux qui aiment la polémique passée et qui aiment débattre et se chamailler sur les querelles de leurs ancêtres (comme l’étaient un peu les Quraysh…). Les arabes n’ont réussi à devenir une lumière dans le monde que lorsqu’ils passèrent du « Regarde qui est mon père, mon ancêtre et mon passé ! » à « Je regarde plutôt qui est mon prochain et mon futur. » …

 

Et, je finirais par une phrase de Dieu :

﴾ تِلْكَ أُمَّةٌۭ قَدْ خَلَتْ ۖ لَهَا مَا كَسَبَتْ وَلَكُم مَّا كَسَبْتُمْ ۖ وَلَا تُسْـَٔلُونَ عَمَّا كَانُوا۟ يَعْمَلُونَ ﴿

« Voilà une génération bel et bien révolue. A elle ce qu’elle a acquis, et à vous ce que vous avez

acquis. On ne vous demandera pas compte de ce qu’ils faisaient. » [2 :134]

 

 

Pour ma part, je ne traite que de la réflexion et du bon sens. A titre historique et religieux, si vous voulez comprendre pourquoi la division sunnisme/chiisme,

vous pouvez le demander à mon confrère de La plateforme des pensées qui est étudiant en jurisprudence et histoire islamique, en cliquant sur ce lien :  

 

Et pour tout ce qui est de la connaissance des mots qui deviennent des maux, vous pouvez demander à mon confrère de la Plateforme des pensées Maurice Ibrahim, en cliquant sur ce lien : 

Que la paix soit avec vous !

Les chroniques de Miloud.

Articles Similaires

______________________

POURQUOI Y A-T-IL AUTANT

DE RELIGION ?

_________________

1 commentaire sur « En finir avec le sunnisme et le chiisme une bonne fois pour toute ! »

  • As Salam Alaeykoum ; Ma Sha Allah je vois que nous impulsons, chacun de notre coté divers sujets qui devraient ouvrir des champs de réflexions , en tous cas elle en laissent entrevoir un large éventail de potentiel , et pour que notre projet soit « réussit  » c’est finalement ce qui compte , je me mets a la place de nos visiteurs , j’aurais aimer trouver ce genre de plateforme éclectique et populaire quand je cherchais ma voie et que j’avais soif d’apprendre et comprendre par d’autres approches que le réchauffé académique qui ne cherche qu’a balancer le max de  » mots » « savant ».
    – J’aurais bien des choses a dire sur le sujet ici lancé mais je me réserve pour plus tard la ou il sera opportun de développer et de répondre aux questions qui seront ainsi soulevées ,et dans l’absolue si la réponse par les sources de bln passait avant , ce serait plus logique , car j’aime assez me greffé a la chrono-logique (logique temporelle) , donc d’abord les débats et ijtihad (efforts) ayant apporté jurisprudence au cours des siècles , et ensuite les ijtihad de l’eschatologie (donc la religion dans l’approche historiographique ) .
    – Mais si je devais pour éclairer quand même le sujet donner un élément , je dirais que la tromperie , qui a grande échelle est sous l’égide de Gog et Magog , et qu’on peut ramener au plan des concepts a la thèse/ l’antithèse ou la droite / la gauche etc (les couples néfastes et destructeurs en opposition aux couples vertueux et omplementaires de la création) , donc en partant de la je dirais que l’opposition chiite /sunnite s’y calque assez bien , et que dans ce postulat ; la dernière chose a espérer pour un chiite (ou sunnite) qui s’éveille serait bien de finir sunnite ( ou chiite) car , reconnaissant un aspect du paradigme trompeur , mais n’ayant pas suffisamment potassé ses remises en question internes ( les plus importante ,la raison du cœur ) , il n’aurait ainsi eu qu’un mouvement trop peu réfléchit et par réaction épidermique qui le pousse a rejoindre l’autre extrémité du même piège . et au finale tombé dans le filet quand même ( j’ai des tas d’exemple de raté de ce genre dans la jungle des idéologies ayant parfois générer des pseudo spiritualités ) alors que la voie sage sera de revenir au juste milieu , encore une chose que tous savent et récitent ( ou copient – collent ) mais visiblement pour appliquer c’est autre chose mais la aussi ceux qui s’en laissent plus trompé sont moins visible , tout comme les trains qui sont a l’heure . et pour finir je choisi cette phrase qu’ on sera amener a répéter a maintes occasion , l’humain ,quand il s’agit d’analyser les causes d’un conflit d’une opposition ; aura a la bouche cette même expression dont il démord rarement  » :
    c’est pas moi ,c’est les autres  » !!
    – Si j’ai dit des choses juste et pertinente ce n’est que par la grâce du tout puissant , et si je me suis perdu en conjecture et éventuellement dit des bêtises ,cela n’est due qu’ a mes faiblesses , mes insuffisances et mes précipitations . Dieu seul est savant en toute chose .

    . Paix sur vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *