Les apparences et la réalité

Les Apparences et la réalité

 

L’ICEBERG

 

Des scientifiques qui ont vu pour la première fois les icebergs, ont pensé : « ce sont de gros blocs de glaces qui flottent sur l’eau »

Or, l’iceberg ne flotte pas sur l’eau mais est très profond dans la mer et à une partie visible que d’1/10 et une partie invisible de 9/10

Les constatations étaient donc fausses !

Nous sommes leurrés en permanence dans un monde d’apparence, malgré la connaissance « scientifique »

 

Il en va de même quand on lit le journal « pour voir ce qu’il se passe dans le monde » en fait, on n’apprend que ce qu’il y a dans le journal, ce que le journaliste veut bien nous dire

 

 

Le conscient voit ou ne voit pas une pipe ??

Petit test :

Quelle est la plus grande montagne du monde ?

(avant que l’homme ne découvre le mont Everest)

La réponse est : le mont Everest, car ce n’est pas parce que l’homme ne l’a pas découvert qu’il n’existe pas

 

Ce n’est pas parce ce que ce n’est pas perçu par nos 5 sens qu’une chose n’existe pas

 

Quand un scientifique découvre quelque chose, il en informe d’autre, et, même si l’expérience est fausse, ils en font un consensus et ils édictent la « vérité scientifique » et l’imposent à toute la surface de la planète et ça devient « une vérité scientifique », enseigné dans les écoles….. 

(Histoire de Galilée, qui a abjurer sa découverte que la terre est ronde pour sauver sa vie ; (il a fallu  150 ans pour l’admettre)

La fausseté est donc entretenue par les érudits, les scientifiques de génération en génération

 

Notre représentation du monde s’effectue par des perceptions ou interactions ayant leurs limites (les limites visuelles — infrarouge et autres ondes électromagnétiques),

– leurs pertes (un son masqué par un autre, ou un dysfonctionnement du pavillon de l’oreille),

– leurs éléments non conscients (la conscience de son état physique est imperceptible, sauf par la douleur ;

– les divers taux de substances dans le sang, oxygène, fer, etc.) et d’autres enfin peuvent être sans rapport avec l’objet perçu (hallucinations, illusions d’optique, acouphènes…)

 

Notre esprit est donc amené à se construire des représentations internes du monde extérieur (cartes) à l’aide d’informations filtrées.

 

Les observations dérivent d’une expérience perceptive directe :

Si une personne vous parle d’une pomme, vous vous la représentez sans doute avec un certain nombre d’attributs : verte, ronde, petite, etc..

Alors qu’elle est rouge, grosse, etc…..

 

L’apparence est ce que vous vous imaginez, (vos pensées) mais la réalité est différente

 

Les messages subliminaux et les sons sont des fréquences difficilement perceptible par nos oreilles mais captés par notre cerveau

Les messages subliminaux deviennent des pensées induites

Les symboles qui nous entourent également programmés dans notre cerveau à notre insu

Notre cerveau enregistre le réel, le virtuel, l’imaginaire et le symbolique

 

Petite démonstration :

En regardant cette image, je suis sure que le carré de gauche te parait plus foncé que celui de droite.

Pourtant, ils sont exactement de la même couleur.
Ton cerveau adapte l’information en fonction du milieu environnant. Ainsi, le blanc accentue la nuance du carré de gauche, tandis que le marron foncé semble diminuer la nuance du carré de droite.

 

Ici, ce ne sont plus les couleurs qui trompent ton cerveau mais la taille. Le cercle noir à gauche te parait plus petit que celui à droite alors, qu’une fois encore, leurs tailles sont identiques.

 Ton cerveau fait de nouveau une erreur d’interprétation à cause de ce qui entoure ces deux cercles noirs : celui de gauche est entouré de cercles verts beaucoup plus grands que celui de droite.

Si tu penses que la petite fille à droite est plus grande que celle à gauche, c’est que ton cerveau a encore une fois été trompé par une illusion d’optique, car elles sont exactement de la même taille.

Ici, c’est la perspective de la pièce qui a faussé ta perception de la taille réelle des deux fillettes.

 

Jusqu’à maintenant, nous avons vu que ton cerveau peut se faire berner par ce qui se situe autour de l’objet. Maintenant, nous allons nous pencher sur une autre catégorie d’illusions, dont la cause est appelée persistance rétinienne.

 

Le petit test ci-dessous démontrera aisément le conflit qui peut exister entre l’objet que nous percevons et les mots pour le traduire, autrement dit entre le cerveau gauche et le cerveau droit. Il s’agit ici de nommer la couleur qui est celle du mot qu’on est en train de parcourir du regard.

Et observez la gêne ou l’hésitation que vous ressentez.

Vous avez pu remarquer vos difficultés et éventuellement vos confusions entre le mot et la couleur pour l’écrire, ce qui démontre que les centres de perception de la couleur ne sont pas ceux de la lecture.

Il y a des tas de tests d’illusion d’optique de ce genre sur le net

Et tous ça pour dire quoi ?

Les médias, la tv, les journaux, les « pouvoirs » nous fabriquent nos pensées, tout est étudié pour penser, consommer et nous diriger selon leurs convenances dans tous les domaines

Par nos 5 sens, on nous fait croire des choses qui n’existent pas réellement

J’en reviens, puisque c’est mon domaine, à la guérison des maladies ; c’est ancré chez nous qu’une maladie ne peut se guérir qu’avec l’aide de médicaments au grand bonheur des lobbys pharmaceutiques qui en récoltent des millards d’euros

Depuis des générations, ce message est passé et certains ont même oubliés qu’ils avaient un cerveau, et que c’est lui qui dirige notre corps – on nous fait croire que comme une voiture en panne, il n’y a qu’à remettre un peu d’huile, remplacer une pièce pour la remettre en route (prendre des médica-ments, faire de la chirurgie) pour nous remettre en route en oubliant que sans cerveau, vous ne démarrez pas !

 

Petite parenthèse en parlant du cerveau :

Savez vous que des enfants naissent avec une malformation, absence partielle ou totale de l’encéphage et du crane, ce qu’on appelle l’anencéphalie ; ils sont habituellement sourds et aveulges, sans connaissance, et sont inaptes à ressentir la douleur.

Généralement ces nouveau-nés sont non viables s’il y a absence totale de l’encéphale mais peuvent vivre quelques jours s’il y a présence partielle de l’encéphale notamment si le tronc cérébral est présent pouvant assurer la respiration et l’activité cardio-vasculaire.

 

Mais ce n’est pas votre faute, on nous a tellement manipulés par des apparences, mais la réalité est autre chose et la manipulation est tellement énorme qu’elle passe facilement

 

       « Il est plus facile de désintégrer un atome que de détruire un préjugé » Einstein

 

Quand un patient me dit : « vous savez, moi je suis en traitement chez un grand spécialiste très connu », ça la rassure – (les apparences) – mais en réalité : que veut vraiment dire qu’il est « grand » plus grand que qui ? et très connu : par rapport à qui ? sur base de quelle référence ? – ça c’est la réalité ! –  c’est un spécialiste, parce qu’il a adhéré au consensus des scientiques qui ont rendus leurs travaux « scientifiquement » avérés et donc de répétitions d’informations bien programmés dans nos cerveaux

Un autre exemple que j’entends souvent : je suis en traitement depuis 2 ans, je prends tels médicaments et ça va beaucoup mieux – en réalité, si tu dois les prendre encore après 2 ans c’est que rien n’est guéri sinon tu pourrais les arrêter !

En conclusion, mettons nos lunettes qui vont élargir notre vision du monde, arrêtons de répéter ou de copier coller tout sans aller voir plus loin, soyons conscients que notre cerveau est manipulé et essayons de penser par nous même, surtout ni nos pensées nous semblent trop originales ou en contradiction avec la norme imposée – (j’ai envie de dire : soyons rebelles)

Les fausses croyances, les croyances limitantes nous font souffrir et nous empêche d’avancer !

 

Ecrit par Hélène (Biothérapie Wagner Hln)

 

 

 

 

 

 Les minutes de réflexion de Biothérapie

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *