Le Plaisir de se Soumettre

 

LA SOUMISSION

 

A l’instar du sujet précédemment traité sur le site qu’est « l’endoctrinement », le mot « soumission » s’est vu octroyé à travers les siècles un sens qui a fini par dénaturer totalement son sens profond, particulièrement dans l’inconscient collectif ô combien formaté par ceux qui ne souhaitent de soumission de la part des autres qu’à leur propre idéologie et personnes.

« Une opinion nait de la soumission de l’intellect à une idée, une pensée ou une idéologie »

Ainsi, l’on peut affirmer sans hésiter que la soumission est une facette incontournable de l’Homme, qui, de son propre chef ou non, consciemment ou non, est et restera toujours soumis à quelque chose.

Comme vous avez certainement pu le constater, là où le sujet de la soumission a tendance à devenir épineux, c’est lorsqu’il est question de Dieu.

En effet, bizarrement, le commun des mortels n’éprouve pas le moindre problème à admettre et assumer une soumission totale ou partielle à ce qui rythme leur vie au quotidien tant au niveau du système étatique, de la hiérarchie au travail qu’au niveau de la hiérarchie familiale et autres (domination par l’argent etc).

Ils estiment en général qu’il y a besoin de tout cela et qu’il est donc naturel de s’y soumettre. Pourtant, lorsqu’il est question de Dieu, la réplique très répandue censée être un argument consiste à dire : « Dieu nous a créé libres », ce qui finalement (dans le contexte) consiste à dire : « je suis prêt à fournir un effort de soumission pour ce dont je pense avoir besoin sauf pour Dieu ». Ce faisant, cela amène à revendiquer une soumission totale à sa propre personne et partielle envers tout ce que l’âme réclame d’autre que son Créateur, alors que c’est manifestement de Lui dont nous avons réellement Besoin.

Aussi, en poussant un petit peu la réflexion, une question aura tôt fait d’être soulevée concernant cette réponse « Dieu nous a créé libres » :

« Certes, mais alors comment espérer être plus libre qu’en se soumettant à Celui-Là Même qui est L’Inventeur de La Liberté Parfaite ? »

Pensez-y une seconde, même dans un pays où vous pensez vivre libres, vous n’êtes somme toute libres que de suivre la loi, ou pas…

1-De l’état de soumission naturel et/ou désiré :

La soumission n’est pas forcément un acte d’acception de domination par la force à la manière d’un combat dans une cage de MMA par exemple, mais elle peut également être le reflet d’une acceptation naturelle de guidée comme on pourrait le voir sur un enfant (particulièrement en bas âge) envers ses parents.

Il dépend d’eux, le sait, l’accepte et le revendique même de tout son être. Vers qui se tourne-t-il lorsqu’il a faim, soif, quand il est triste ou qu’un mal quelconque le touche ? Qui prend soin de lui et de son bien-être plus que ses parents dans ce bas monde ? Et quand ceux-ci lui intiment un ordre, l’enfant n’est-il pas tenu d’obéir, pour son propre bien, même s’il ne le comprend pas ? Que risquerait-il d’advenir si les parents n’apprenaient pas à leurs enfants qu’il ne faut pas courir sur la route ?

C’est dans cette optique que la soumission devient purement et simplement une manifestation d’Amour. Oui, la soumission peut être une chose bénéfique, mieux encore, elle peut permettre une évolution, surtout de la pensée, que rien d’autre ne saurait déclencher en l’Homme.

2-De la soumission de notre personne physique aux lois qui régissent ce monde :

La gravité (ou attraction terrestre en ce qui nous concerne) dont nous avons manifestement besoin car c’est elle qui garde nos pieds fermement ancrés sur Terre, imaginez un instant qu’elle cesse d’exister, qu’adviendrait-il de nous ? Nous partirions probablement à la dérive dans l’espace ! Alors, avouons-le bien, conscients ou non, nous aimons lui être soumis.

L’atmosphère, laquelle renferme l’oxygène dont nous avons besoin pour respirer, sans quoi nous ne pourrions même pas voir le jour. Encore une fois, nous en bénéficions malgré nous. D’ailleurs, j’invite les partisans du « je ne crois que ce que je vois » à méditer sur la question, quel est la chose dont nous ayons besoin lorsque nous rejoignons la surface terrestre à la naissance ? N’est-ce pas l’oxygène ? Le voyez-vous ???

Je ne citerai pas davantage d’exemples afin de vous laisser réaliser par vous-même à quel point ceux-ci sont omniprésents et indénombrables.

3-De la soumission à ses passions et à ses désirs :

Une personne qui conserve une pensée négative du terme « soumission » et qui le rejette ne s’en défait pas pour autant, car ce faisant, elle ne fera que se soumettre à ses propres désirs et passions, qui in fine s’avèreront fatalement dévorants pour elle au point qu’elle en deviendra totalement esclave.

« Esclave », ce terme qui lui aussi a été totalement dénaturé par le comportement de l’Homme. Ce mot qui, lorsqu’il est utilisé pour qualifier le statut de l’Homme envers son Créateur, renferme bien plus de Noblesse pour cette créature qu’elle ne pourrait jamais en espérer autrement…

 

« Soyez libres de vous soumettre et d’être soumis ! »

 

Fraternellement,

Quelqu’un qui vous veut du Bien.

Les Travaux de Jawad    

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *